Défi Techno 2018/2019 :

Dans le cadre de l’enseignement des sciences et de la technologie et en lien avec le groupe départemental sciences des Yvelines à l’origine de ce projet, le bureau de l’IEN propose aux équipes du premier degré un « défi-techno » faisant appel à des approches concrètes et pratiques des sciences et à l’habileté manuelle. Une place importante sera donnée tout au long de ce projet au langage, au recyclage et aux nouvelles technologies.

Objectifs du défi :

  • Favoriser la démarche d’investigation en exploitant les phases d’observation, de tâtonnement, de questionnement, d’essais et d’erreurs ;
  • Permettre la mise en œuvre d’étapes caractéristiques de la démarche technologique en élaborant un projet de fabrication et en le réalisant ;
  • Mettre les élèves en situation de réinvestir des savoirs scientifiques au profit de solutions technologiques ;
  • Amener les élèves à exprimer par écrit (textes, schémas, graphiques…) des résultats d’observations, d’expériences, des projets de réalisation ;
  • Favoriser les échanges dans le domaine scientifique, entre les élèves, entre les enseignants, entre les classes et les écoles ;

Les classes volontaires des trois cycles seront invitées à construire un objet technologique répondant à une commande incluse dans des documents pédagogiques généraux dans  lesquels on trouvera également des notions faisant partie des programmes de l’école primaire. Ces documents seront transmis aux classes dès leur inscription au défi.

Le défi du cycle 1 consistera à concevoir et réaliser un objet flottant, à partir de matériaux recyclés, pouvant supporter 5 petites voitures en métal.

Le défi du cycle 2 consistera à concevoir et réaliser un objet flottant, à partir de matériaux recyclés, qui puisse parcourir une distance d’1m et 50 cm.

Le défi du cycle 3 consistera à concevoir et réaliser un sous-marin, à partir de matériaux recyclés, pouvant flotter et couler successivement dans l’eau.

 

La date limite d’inscription est le jeudi 4 octobre 2018 et s’effectue auprès de monsieur Gwennaël Pétillat (conseiller.pedagogique@louismassignon.com).

La conception de l’objet technologique pourra s’étaler de novembre 2018 à mars 2019.

La finalisation de l’objet technologique et de sa présentation numérique (film, diaporama, vidéo, blog, etc.) devra aboutir en avril 2019.

Des rencontres (expositions des objets technologiques et présentation par les élèves) auront lieu à Dubaï et/ou Abu Dhabi (en fonction des classes inscrites) fin mai. La date précise vous sera communiquée après inscription.


Ce projet pourrait utilement se prolonger par l’inscription de certaines classes au festival du court métrage scientifique organisé au niveau mondial par le lycée Français de Madrid.

Pour y participer, une classe ou un groupe d’élèves, sous la responsabilité d’un enseignant référent, produit un court-métrage de six minutes présentant une notion scientifique articulée autour d’un scénario.

Quatre catégories sont ouvertes : maternelle, élémentaire, collège et lycée.

L’inscription est possible de septembre à mars et les films doivent être envoyés avant le 31 mars 2019.

Après réception, une sélection de films sera proposée au vote pour chaque catégorie.

Un vote des élèves et du Jury sera organisé en avril et mai.

Ainsi, un prix du jury et un prix du public pour chaque catégorie seront décernés le 7 juin.

Toutes les informations sont sur le site du festival :

http://festyfilm.fr


 

Pour inscrire votre classe, il vous suffit d’envoyer votre nom, école, classe à l’adresse suivante :

conseiller.pedagogique@louismassignon.com


Défi Techno MOPI 2017/2018 : 

La première édition du défi techno 2018 s’est clôturée par deux journées de rencontres au LFI AFLEC de Dubaï les 30 et 31 mai 2018. De nombreuses classes ont participé à celles-ci en présentiel pour les élèves de Dubaï et à distance pour les autres établissements (présence parfois des objets techniques réalisés, vidéos, etc.). Cette première édition a été très appréciées des « petits chercheurs ».

Vidéo de présentation des objets réalisés par les élèves de cycles 1,2 et 3 : 

Voici les vidéos des 3 prix du jury « à distance » :

  • Pour le cycle 1, les PS/MS de l’école d’Erbil en Irak

  • Pour le cycle 2, les CE2 du lycée français d’Al Khobar en Arabie Saoudite

  • Pour le cycle 3, les CM2 du lycée français de Delhi en Inde

à l’année prochaine pour la deuxième édition du Défi Techno de la zone MOPI !


Trois défis techno sont proposés cette année pour les élèves des trois cycles d’enseignement autour d’un thème : Créer des objets technologiques capables de produire des sons.

N’hésitez pas à vous inscrire avant le 12 octobre 2017 (plus d’informations dans les documents ci-dessous).

Défi techno maternelle

Défi techno cycle 2

Défi techno cycle 3

Ressources pour préparer ce défi technologique avec sa classe : 

  • Exemple d’un défi technologique sur les objets sonores réalisé proposé par le groupe science du département des Yvelines, sous la direction d’Eric Quéré, IEN de l’Education Nationale :


La démarche d’investigation

d’après La Main à la Pâte 

LA DÉMARCHE D’INVESTIGATION en plusieurs phases :

  • motivation « d’où part-on? » ;
  • problématisation « qu’est-ce qu’on cherche? » ;
  • définition de la stratégie de recherche « comment va-t-on faire pour chercher? » ;
  • mise en œuvre du projet « cherchons » ;
  • confrontation « a-t-on trouvé ce que l’on cherche ? » ;
  • terminaison « le savoir construit : ce que l’on a expliqué, compris, découvert ».

1 – La motivation peut être déclenchée par :

  • un bilan des connaissances acquises antérieurement
  • un bilan des idées « reçues », « préconçues », « initiales »
  • une référence à l’actualité
  • la présentation « brutale » d’un fait
  • un travail de bibliographie et/ou de documentation
  • une situation concrète qui fait question :
  • un motif, une raison, un prétexte pour chercher

2 – La problématisation peut consister à énoncer :

  • un problème à résoudre ;
  • un phénomène dont on cherche à comprendre le mécanisme ;
  • un inconnu que l’on veut explorer ;
  • une opinion dont on veut faire un savoir.
  • Du foisonnement motivant à l’objet d’étude scientifique clairement et rigoureusement délimité.

3 – La définition de la stratégie de recherche c’est préciser :

  • une hypothèse à vérifier, ses conséquences vérifiables, un projet d’expérimentation ;
  • un projet d’observation (dans la nature, en laboratoire, etc.) ;
  • un projet d’exploration de bases de données ou de bibliographie ;
  • un projet de modélisation.
  • Les élèves savent ce qu’ils vont faire et pourquoi.

4 – La mise en œuvre de la stratégie

  • phase dont la durée est la plus importante ;
  • variété considérable de mises en œuvre possibles ;
  • priorité au concret.
  • L’élève fait et sait pourquoi il fait.

5 – La confrontation

  • faits recherchés / faits découverts ;
  • résultats prévus / résultats obtenus ;
  • idées initiales / épreuve des faits.
  • Le bilan des réussites et des échecs.

6 – La terminaison

  • l’énoncé du savoir construit, sans oublier de préciser « à quoi ça sert ?» ;
  • l’énoncé de ce qui reste à comprendre. On n’a pas fait tout cela pour rien, mais c’est loin d’être fini…
  • La démarche d’investigation n’est donc pas stéréotypée. C’est un enchaînement logique d’étapes aux modalités diverses, qui donne du sens à ce que l’élève apprend.